Un circuit qui combine découvertes de sites pittoresques,
d'îles sauvages et le plaisir de longues navigations.

Deux semaines dans le Dodécanèse en bateau

 

 

Ce circuit de deux semaines combine des découvertes de sites pittoresques, d’iles d’une beauté sauvage et le plaisir de la longue navigation. Un circuit similaire pourrait être fait avec une location de bateau à Rhodes ou à Samos.

Vous découvrirez de nombreuses petites iles presque désertes telles que Levithas, Pserimos ou Arki. Vous explorerez le volcan et cratère encore fumant de Nissiros, admirerez le très pittoresque et charmant port de Symi, ainsi que l’ile de Kalymnos pour les adeptes de la plongée ou de l’escalade.

C’est peut-être un circuit un peu long pour deux semaines, nous vous proposons donc de louer un bateau pour plus de deux semaines pour pouvoir apprécier la beauté de ces iles et ne pas vous précipiter. Sinon faites une sélection de ce qui est indiqué sur la carte, car ces îles présentent un fort intérêt historique et culturel avec de fortes traditions originales.

Astypalée qui n’est pas proposé sur le circuit est aussi une ile qui serait très intéressant de visiter. Ancien repaire de pirate vous trouverez un très grand nombre de baies et criques protégés et vous vous sentirez vous-même comme un pirate.

 

Kos : Accessible en ferry ou par avion, c’est une ile au relief très doux, qui vous réserve des espaces aux contrastes atypiques, comme le château des Chevaliers de Rhodes qui surplombe le port, les vestiges de l’époque turque opposes aux façades à l’italienne, mais aussi l’arbre d’Hippocrate au sanctuaire d’Asklepios. Kos dispose de deux ports de plaisance, la marina de Kos, proche du vieux port, très bien organisée et avec tous les services nécessaires et le petit port de Kardamena au Sud.

Pserimos : C’est une tout petite île de 130 habitants. A l’Est comme au Nord de l’île vous trouverez des baies aux fonds sableux pour un mouillage avec comme voisins, d’autres plaisanciers et des chèvres qui s’aventurent jusque sur la plage. Une première halte donc pour bien se dépayser et s’évader dans de beaux paysages sauvages.

Kalimnos : Cette ile est connue pour la pêche des éponges. C’est une activité moins importante de nos jours, mais vous retrouverez quand même a Pothia, la capitale et le port principal de l’ile, des ateliers de traitement des éponges et un musée maritime pour découvrir toutes sortes d’équipement qui font revivre l’épopée des pêcheurs d’éponges. Aujourd’hui, Kalymnos est plutôt connue pour le tourisme de l’escalade. Pour les adeptes, profitez de vous y rendre durant le Festival International d’Escalade pour combiner voile et escalade.  

Un très joli port vous accueillera du côté Est de l’ile à Vathy, dans une longue et étroite baie, tel un fjord, encaissé entre les falaises abruptes et ou les tavernes vous attendent. Au Nord, vous trouverez Emborio, dans une baie abritée et ou règne calme et simplicité. Et enfin, à l’Ouest vous trouverez la petite île de Telendos, qui ne compte pas plus de 30 habitants, mais où l’on trouve de nombreuses plages et baie abritée.

Leros : Leros est longtemps restée en dehors des circuits touristiques. Mais c’est aussi une île très découpée ou vous trouverez aussi bien à l’Est, qu’à l’Ouest ou au Nord qu’au Sud, de grandes baies bien protégées du vent. Il est très agréable de s’y promener dans la hora, avec ses ruelles bordées de maisons blanches et bleues ou se promener au sommet de Platanos, où se dresse le Kastro, la vieille forteresse byzantine. Une île ou vous n’aurez que l’embarras du choix pour décider dans quel port vous amarrer ou dans quelle crique vous préférez mouiller.

Lipsi : C’est un archipel de petites îles et îlots, avec sur l’ile principal un peu moins de 800 habitants. Mais très chaleureux et avec un port et marina bien protégés et assez grand pour une quinzaine de voiliers et catamarans. Plusieurs criques et baies restent à être découvertes pour votre bonheur, et votre sérénité.

Arki : Une ile avec pas plus de 100 habitants et quatre tavernes. Mais un port très bien protégé et une beauté sauvage avec des baies pour un mouillage calme et idéal.

Patmos : Cette île doit sa célébrité au Monastère de Saint-Jean le Théologien, un monument classé au patrimoine mondial de l’Unesco. La capitale est de toute beauté, avec ses maisons blanches et son labyrinthe de ruelles et d’escaliers qui semblent vous transporter dans un autre temps. C’est une île qui accueille plusieurs fêtes et festival, tel que le Festival International du Film, IFFP, fin Juillet ; ou le Festival de Danse et musique traditionnelle grecque en Septembre.

Levithas : Une île, une famille, une taverne, une expérience unique. Ce petit ilot, en plein milieu de la Mer Égée, offre une baie bien protégée du Meltem. L’unique famille de l’île vous accueillera très chaleureusement et vous préparera un plat délicieux d’une des nombreuses chèvres ou montons qui habitent l’île. Un endroit idéal pour rencontrer d’autres plaisanciers et célébrer la joie de la navigation et les secrets des îles grecques.

Nissiros : Deux sont les petits ports pour vous amarrer, a Mandraki, le village principal très pittoresque mais pas très bien protégé de la houle et du vent ; et le port de Pali, plus calme et mieux protégé des intempéries. Une ballade au sommet de l’ile est conseillée afin de pouvoir admirer le cratère et le volcan d’une certaine hauteur.

Tilos : La forme étrange de Tilos évoque un hippocampe. Vous trouverez donc des grandes baies assez protégées du vent pour un mouillage. Mais vous pouvez aussi vous amarrer dans le port de Livadia avec ses authentiques tavernes grecques.  Il est intéressant de visiter la capitale, Megalo Horion, où vous trouverez le musée archéologique et paléontologique exposant des ossements d’éléphants nains, vivant sur l’ile durant la préhistoire, lorsque l’ile était rattachée à l’Asie mineure.

Chalki : Apres avoir connu la prospérité grâce au commerce des éponges, elle a connu un long déclin. Mais heureusement, certains des habitants reviennent et restaurent leur belle maison toujours en respectant l’architecture traditionnelle néo-classique. Pour les plaisanciers nous proposons Alimia, un îlot inhabité entre Halki et Rhodes, très bien protégé du Meltem et loin de la foule.

Simi : C’est une magnifique petite île, a tout juste 5 miles nautiques des côtes turques. Son village principal et le port Gialos construit à flanc de montagne, avec ses maisons néo-classiques restaurées, aux teintes pastel, rivalisent d’élégance. Quelques tavernes sur les quais vous proposent une halte très agréable. Une île très belle et très calme.

 

L’Asklepios de Kos, voué au dieu de la médecine Hippocrate

L’île de Pserimos et ses chèvres

Le port de Vathy à Kalymnos

Bateaux au mouillage à Leros

Le Monastère de Patmos

L’île de Levithas et voiliers au mouillage

Le quai à Chalki

Nos Bateaux

Obtenir un devis

Obtenir un devis